Sports

CAN 2017: déjà crucial pour la Côte d’Ivoire et la Guinée

écrit par admin

La deuxième journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations 2017 de football se déroule du 4 au 6 septembre 2015. Elle s’annonce déjà cruciale pour trois équipes ayant participé à la CAN 2015 : l’Afrique du Sud, la Côte d’Ivoire et la Guinée.

Pas de matches prestigieux à attendre, ce week-end, en éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations 2017 de football. En revanche, l’enjeu est déjà au rendez-vous pour plusieurs des 51 équipes qui participent à cette phase de poules.

Les éliminatoires commencent pour le champion d’Afrique

Dans le groupe I notamment, les choses sérieuses commencent pour l’équipe de Côte d’Ivoire, championne d’Afrique en titre. En juin, lors de la première journée, les Ivoiriens avaient concédé un nul 1-1 sans conséquence puisque le Gabon, hôte de la CAN 2017 est qualifié d’office pour le tournoi. Les résultats des Gabonais ne sont donc pas pris en compte dans le classement du groupe I, où seul le premier au classement se qualifiera pour la phase finale.

La Côte d’Ivoire n’a donc que quatre rencontres à disputer : deux contre les Sierra Léonais et deux contre les Soudanais. La première, ce 6 septembre face à la Sierra Leone, s’annonce piégeuse. En effet, les Eléphants doivent s’habituer à un nouvel entraîneur (le Français Michel Dussuyer), et composer avec le forfait des attaquants Max Gradel et Wilfried Bony, ainsi que l’absence de leur capitaine et joueur vedette Yaya Touré. La partie a en outre été délocalisée de Freetown à Port Harcourt au Nigeria, à cause du virus Ebola. Enfin, la sélection sierra-léonaise avait plutôt bien résisté à la Côte d’Ivoire (défaite 2-1), il y a un an pile, en éliminatoires de la CAN 2015.

L’équipe de Guinée déjà acculée

Pour l’équipe de Guinée, cette deuxième journée est également décisive, mais pour d’autres raisons. En juin, les Guinéens ont démarré par une embarrassante défaite face au très modeste Swaziland. Un revers, ce dimanche à Harare contre le Zimbabwe, condamnerait grandement les chances guinéennes de finir premier du groupe L.

Pour ne rien arranger, le Français Luis Fernandez, le sélectionneur du Sily National, sera encore privé de ses meilleurs éléments. Depuis la CAN 2015, les rancœurs entre les joueurs nés en Guinée et ceux nés en France ont éclaté au grand jour. Résultats : plusieurs vedettes, comme l’attaquant Ibrahima Traoré, ne veulent plus venir en équipe nationale.

La Mauritanie va-t-elle épingler l’Afrique du Sud ?

L’Afrique du Sud est un des autres participants à la CAN 2015 en péril. Les Sud-Africains ont été tenus en échec par la Gambie, lors de la première journée, il y a trois mois. Les Bafana Bafana effectuent un déplacement périlleux à Nouakchott.

Le football mauritanien a fait de grands progrès depuis trois ans. Pour preuve, les Mourabitounes se sont inclinés d’un but au Cameroun, en juin. Même si ce sera très difficile, l’équipe dirigée par le Français Corentin Martins peut finir parmi les deux meilleurs deuxièmes de ces éliminatoires qui se qualifieront également pour la CAN 2017.


CAN 2017 : MODE D’EMPLOI DES ELIMINATOIRES

Cinquante deux pays participent à ces éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations 2017, dont le Gabon hôte de la phase finale. Les Gabonais sont d’ores et déjà qualifiés pour la CAN 2017. Leurs résultats ne comptent donc pas dans le groupe I. Ils seront rejoints par quinze autres nations.Ces éliminatoires se déroulent sous la forme d’un mini-championnat avec treize poules de quatre équipes. Les sélections classées premières de chaque groupe, à l’issue de la 6e et dernière journée (2 au 4 septembre 2016), seront qualifiés pour la CAN 2017, tout comme les deux équipes classées deuxièmes qui auront le meilleur bilan (points pris, nombre de buts marqués, etc.) tous groupes confondus.

La troisième journée des éliminatoires aura lieu les 23, 24 et 25 mars 2016.


CAN 2017 : PROGRAMME DE LA 2e JOURNEE DES ELIMINATOIRES

Vendredi 4 septembre 2015 –

Djibouti-Togo 0-2 [groupe A]

Samedi 5 septembre 2015 –

Liberia – Tunisie, à Monrovia [groupe A] Soudan du Sud – Guinée équatoriale, NC [groupe C] Botswana – Burkina Faso, à Francistown [groupe D] Comores – Ouganda, à Mitsamiouli [groupe D] Guinée Bissau – Congo, à Bissau [groupe E] São Tomé-et-Principe – Maroc, à São Tomé [groupe F] Tanzanie – Nigeria, à Dar es salaam [groupe G] Rwanda – Ghana, à Kigali [groupe H] Seychelles – Ethiopie, à Roche Caïman [groupe J] Namibie – Sénégal, à Windhoek [groupe K] Burundi – Niger, à Bujumbura [groupe K] Mauritanie – Afrique du Sud, à Nouakchott [groupe M]

Dimanche 6 septembre 2015 –

Madagascar – Angola, à Antananarivo [groupe B] Centrafrique – RD Congo, à Bangui [groupe B] Bénin – Mali, à Cotonou [groupe C] Kenya – Zambie, à Nairobi [groupe E]
Libye – Cap-Vert
, au Caire (Egypte) [groupe F] Tchad – Egypte, à Ndjamena [groupe G] Maurice – Mozambique, Curepipe [groupe H] Sierra Leone – Côte d’Ivoire, à Port Harcourt (Nigeria) [groupe I] Lesotho – Algérie, à Maseru [groupe J] Swaziland – Malawi, à Lobamba [groupe L] Zimbabwe – Guinée, à Harare [groupe L] Gambie – Cameroun, à Bakau [groupe M]

NB : Le match Gabon-Soudan du 5 septembre, dans le groupe I, n’est pas comptabilisé. Les Gabonais sont en effet qualifiés d’office pour la CAN 2017, en tant qu’équipe hôte du tournoi.
Les premiers de chaque groupe sont qualifiés pour la CAN 2017, tout comme les deux meilleurs deuxièmes tous groupes confondus (excepté le groupe I).

A propos de l'auteur

admin

Laisser un commentaire

Powered by themekiller.com