Santé

Des bactéries intestinales du nourrisson protégeraient contre l’asthme

écrit par admin

Quatre types de bactéries intestinales aideraient à prévenir la survenue de l’asthme chez les nouveaux-nés, selon une nouvelle étude canadienne.

Certaines pathologies respiratoires comme l’asthme se jouent dès l’enfance. Il se pourrait même que les dés soient jetés tout bébé. Brett Finlay, professeur de microbiologie à l’Université de Colombie-Britannique au Canada, suggère que la présence de certaines bactéries intestinales chez le nouveau-né influencerait la survenue ou non de l’asthme.

Les travaux publiés dans la revue médicale américaine Science Translational Medicine avancent que les trois premiers mois de la vie pourraient être décisifs pour être immunisé toute sa vie contre le risque asthmatique. Autrement dit, il suffirait que quatre types de bactéries soient présents chez les nouveaux-nés dans le premier trimestre d’existence pour être protégé.

« Cette étude montre que quatre types de bactéries intestinales jouent un rôle dans la prévention de l’asthme mais seulement très tôt dans la vie, au moment de la formation du système immunitaire du nouveau-né », précise Brett Finlay, cité par l’AFP.

Ce constat a été réalisé à partir de l’analyse des prélèvements de matière fécale chez 319 enfants. Celle-ci a montré que les enfants de trois mois plus exposés au risque de souffrir d’asthme affichaient une déficience de quatre types de bactéries intestinales. En revanche, chez les enfants âgés d’un an, la flore intestinale montrait moins de différences, ce qui tend à suggérer que les trois premiers mois sont déterminants face au risque de déclarer plus tard l’allergie respiratoire.

L’espoir d’un traitement préventif

Pourquoi les quatre souches de bactéries protectrices sont présentes chez certains bébés et pas chez d’autres? Les chercheurs n’en connaissent pas la raison exacte. Une certitude : cette étude ouvre la perspective de mettre au point un traitement préventif contre l’asthme. « Il y a une fenêtre de peut-être cent jours après la naissance pour une intervention thérapeutique permettant de protéger les nouveau-nés contre l’asthme », conclut Brett Finlay à l’AFP.

A propos de l'auteur

admin

Laisser un commentaire

Powered by themekiller.com